Home Actualité Drame de Rogbanè : le général Ibrahima Baldé au centre des débats…

Drame de Rogbanè : le général Ibrahima Baldé au centre des débats…

5
SHARE

Les débats se sont poursuivis ce mardi dans le dossier des prévenus du drame de Rogbanè qui avait fait le 29 juillet 33 morts.
Après Malick Kébé, Abdoul Ahmad Mbaye, Seydouba Camara, c’est au tour du Lévis Etienne Camara, chef de quartier de Taouyah d’être entendu au moment même où nous allions sous presse à la cour d’appel de Conakry.

Pour rappel, le procès a été délocalisé et le Tribunal de Première Instance de Dixinn s’est transporté à la cour d’appel pour plus de sérénité dans les débats.
Au cours de son audition, le chef de quartier de Taouyah dira que c’est aux environs de 18 heures le 29 juillet qu’il a reçu l’appel d’un officier de gendarmerie de la circonscription territoriale de Ratoma. Il m’a demandé ce qui se passait à la plage, je  lui ai dit rien. Alors il m’a  a communiqué le numéro de téléphone du Haut commandant de la gendarmerie nationale, Directeur de la justice militaire, général Ibrahima Baldé. Avant de lui demander de l’appeler.  « Quand j’ai appelé le numéro, c’est une autre personne qui a pris le téléphone. Il m’avait dit que le général était au téléphone de lui rappeler après. Et quelques minutes après, il m’a bipé et moi je suis ait rappelé. Le général Ibrahima Baldé au bout du fil, m’a demandé si rien de mauvais ne se passait à Ratoma. Je lui ai répondu, non. Alors il m’a posé un certains nombres de questions. Qui vous a donné l’autorisation d’organiser le spectacle à la plage de Rogbanè. En réponse, je lui ai dit que ce n’est pas moi qui autorise mais l’agence guinéenne de spectacle. Vous avez informé la mairie, je lui ai encore répondu que ce sont les organisateurs qui informent les autorités et non ma personne. C’est sur ces mots qu’il m’a communiqué son numéro personnel tout en  me demandant de lui rappeler quand le spectacle va terminer. Je lui ai rappelé aux environs de 20h30 pour lui dire que le spectacle est terminé. Il m’a demandé si rien de mauvais ne s’est passé. Je lui ai dit, non. C’est au moment où je quittais la plage à 15 mètres des lieux que j’ai entendu des cris. Je me suis retourné et j’ai vu des corps. J’ai rappelé le général Baldé pour lui dire que malheureusement, il y a eu drame. Je lui ai demandé par la même occasion de nous aider pour avoir un renfort de la gendarmerie. Il m’a dit ah…bon, il y a eu drame, combien de mort? Je lui ai dit j’ai 8 corps devant moi. Alors je vous ai averti, affirme le général Baldé », a déclaré devant le Tribunal Lévis Etienne Camara.
Avec cette déclaration, les avocats de la défense ont aussitôt réclamé la tête  ou tout au moins la comparution du Haut commandant de la gendarmerie nationale, Directeur de la justice militaire, général Ibrahima Baldé. Pour eux, il est responsable du drame puisque à 16 h déjà, il savait qu’il y a des problèmes et il a attendu jusqu’à 20 heure pour agir.
Pour certains, le général savait ce qui se tramait à la plage, d’autres pensent que c’est un coup monté par la gendarmerie pour noyer le poisson dans l’eau.
Les débats sont très houleux et le président du TPI de Dixinn Mangadouba Sow qui dirige les débats a promis d’ordonner la poursuite des débats jusque tard dans la nuit.

Guineelive suit pour vous

SHARE