Home Actualité Financement des élections : les mises aux points de Sidya Touré…

Financement des élections : les mises aux points de Sidya Touré…

5
SHARE

Invité de nos confrères de la radio RFI, radio France internationale, le député Sidya Touré s’est exprimé ce matin sur les déclarations du président Alpha Condé.
Pour l’ancien Premier ministre, il y a une distance océanique entre les déclarations du chef de l’Etat guinéen et la réalité sur le terrain.

Parlant des élections que Alpha Condé voudrait financer sans l’aide de la communauté internationale, Sidya Touré affirme que l’économie guinéenne est sous perfusion depuis 2013. Et la fièvre Ebola n’a rien arrangé pour soigner le mal.
Par ailleurs, le patron de l’UFR voit derrière cette volonté du chef de l’Etat une façon de frauder « lors des dernières législatives, Alpha n’a eu aucune commune de la capitale. Cela grâce à la communauté internationale qui a surveillé de très près le processus de décompte dans la capitale Conakry ».
Parlant de la commission électorale nationale indépendante, le leader de l’UFR voudrait une nouvelle recomposition :« Nous demandons que la Céni soit révisée conformément aux résultats des élections législatives, c’est-à-dire que la parité soit reprise de telle sorte que chacun des compétiteurs ait 50% des membres de la Commission électorale, comme cela est prévu par la loi. ».
Sur le terrain, la classe politique quoi que divisée se prépare pour la date du 7 janvier. Histoire de démontrer à l’opinion nationale et internationale que le processus électoral est biaisé par le pouvoir qui dans sa coupe, la CENI, censée être neutre.

Naby Camara

SHARE