Partager

Les centrales syndicales qui ne sont pas dans la CNTG, confédération nationale des travailleurs de Guinée dirigé par Amadou Diallo étaient en conférence de presse ce mardi à la maison du même nom.

Dans une déclaration lue par Pierrette Tolno, Yamoussa Touré et ses camarades syndicats ont parlé de la problématique de la grille salariale et la baisse du prix du carburant à travers le monde. Pour Biro Barry, la Guinée ne doit pas être en marche de ce qui se passe chez les autres. La baisse du prix des transports doit suivre.
Par ailleurs, les signataires du protocole affirment que le gouvernement, le patronat et les syndicats ont convenu de renforcer le pouvoir d’achat des travailleurs. Elles exigent du gouvernement, l’application effective de la formule de flexibilité du prix des produits pétroliers à la pompe, à laquelle il a librement souscrit, la baisse du prix du litre de carburant à la pompe dans les limites de celui du baril sur le marché mondial, tenir compte de l’avance prise sur le prix du litre à la pompe depuis 2012, la prise en compte de l’appel des organisations de la société civile qui défendent le droit des consommateurs.
Les centrales syndicales invitent le gouvernement à honorer son engagement conformément aux clauses contenues dans le protocole tripartite négocié sous l’arbitrage de l’inspection générale du travail sur la base du LMD, licence, maters, doctorat. Pas question de le faire sur la base de l’ancienne grille salariale.
Parlant de la grève projetée par la CNTG pour le 5 janvier, les conférenciers affirment qu’ils sont de cœur avec toutes les centrales syndicales qui luttent pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs ? Toutefois, El hadj Yamoussa Touré reste catégorique « l’action doit s’inscrire dans le strict respect du droit des consommateurs. Ça ne doit pas être un feu de paille juste pour amuser la galerie ».
En clair, Yamoussa et ses camarades considèrent Amadou Diallo et son groupe comme des syndicats à la solde du pouvoir. C’est sur ces mots que les syndicats ont clos la conférence espérant que l’appel tombera dans de bonnes oreilles pour éviter que ça ne soit trop tard.

Partager