Home Actualité Sidya Touré pour chasser Alpha Conde du pouvoir

Sidya Touré pour chasser Alpha Conde du pouvoir

4
SHARE

A l’image du président guinéen et de son chef de fil de l’opposition, la troisième force politique du pays s’est aussi adressée à la nation. Dans un discours à vous couper le souffle, le président de l’UFR, union des forces républicaines reste sceptique pour l’avenir du pays. Lisez plutôt.

Chers Frères et Sœurs ;

Mes chers compatriotes

A maints égards, l’année qui vient de s’achever aura été une année particulièrement difficile, dans la mesure où elle a été caractérisée par une paupérisation croissante, un chômage endémique qui touche les couches les plus dynamiques de notre société, la fermeture et le départ de nombreuses sociétés, une déchirure du tissu social et, plus grave, par une épidémie qui a fait plus 1500 morts parmi nos compatriotes du fait, essentiellement, du laxisme , la négligence et l’incompétence du gouvernement.

La dégradation de la sécurité intérieure, la précarité de la vie quotidienne de nos citoyens, les promesses non tenues du pouvoir en place et les menaces de grève des mouvements syndicaux ont nourri les inquiétudes et angoisses des populations assombrissant ainsi davantage un climat social de nature à faire craindre tous les débordements.

Il y a cinq ans, un nouveau régime s’est installé dans notre pays. Malheureusement, ses agissements ont mis en évidence l’important recul que notre pays a enregistré en matière de démocratie. Le refus du dialogue politique, la-non application des accords du 3 juillet 2013, le refus délibéré de mettre en place des Institutions Républicaines, les violations répétées de la Constitution, le refus d’organiser les élections communales et la manipulation de la CENI sont, entre autres, des faits qui ont jalonné le parcours de ce gouvernement de démission nationale au cours de ces dernières années.

Les détournements, la corruption, la caporalisation de l’administration, le clientélisme, le népotisme, les carences et autres graves lacunes affichées par la triste équipe au pouvoir, bref la mauvaise gouvernance généralisée ajoutée à l’impact négatif de l’épidémie EBOLA, a davantage enfoncé notre pays dans les abysses de la misère.

En dépit de ce sombre tableau, nous ne devons pas baisser les bras. Car le mieux-être de la Guinée et des Guinéens est le fondement de notre combat. La lutte pour l’enracinement de la démocratie et la promotion d’une société de progrès ne rime pas avec le découragement et la résignation.

C’est pourquoi, dans ce contexte particulièrement difficile, notre conviction résolue en l’avènement proche des valeurs que nous défendons est restée inébranlable. Nous avons, tout au long de l’année 2014, sensibilisé et mobilisé nos compatriotes pour leur faire partager l’espoir qui ne cessera jamais de nous habiter en un avenir radieux pour tous les Guinéens.

Je souhaite vivement que l’année 2015 soit celle du renouveau dans notre pays, l’année qui nous permettra de chasser le régime incompétent et impopulaire d’Alpha Condé, et de nous atteler résolument à l’immense œuvre de redressement de notre pays qui nous interpelle, en nous armant des valeurs du travail bien fait, de la nécessaire solidarité, d’entraide et de justice sociale.

A cette fin, je vous invite à plus de vigilance et de détermination pour les élections de cette année 2015. Car elles seront déterminantes pour l’avenir immédiat de la Guinée. Les enjeux étant d’une importance cruciale, nous devons barrer le chemin à la division, à l’ethno-stratégie, au communautarisme, et nous unir autour des valeurs républicaines avec pour seule ambition de battre à plates coutures Alpha Condé, le « candidat du déclin national », lors des élections à venir.

Malgré le climat délétère qui règne dans notre malheureux pays, je demeure optimiste pour son avenir. Je demeure convaincu que l’UFR reste la seule alternative fiable en 2015 pour un véritable changement. Aussi, ne cesserai-je jamais de vous exhorter à une plus grande ouverture d’esprit vers tous nos compatriotes, sans exception, afin d’entretenir et de propager l’idéal de notre parti, un véritable parti national rassemblant des citoyens unis par une même communauté de destin et ayant en partage les valeurs républicaines.

A tous ceux et celles qui n’ont cessé de me renouveler leur confiance au cours de ces dernières années, depuis le 20 Mai 2000, je voudrais exprimer ma profonde gratitude et les remercier pour leur engagement total malgré les vicissitudes et les aléas du juste combat que nous menons ensemble.

Je voudrais, enfin, réitérer à l’ensemble du peuple guinéen ma ferme détermination et mon engagement inébranlable à lutter à ses côtés pour l’aboutissement de son combat pour l’avènement d’une Guinée nouvelle.

Bonne et heureuse année 2015.

SHARE