Home Actualité Drame de Rogbanè : le parquet a requis un an de prison...

Drame de Rogbanè : le parquet a requis un an de prison pour les personnes emprisonnées et la relaxe pour le gouverneur et le maire

1
SHARE

Les réquisitions et plaidoiries ont eu lieu vendredi dans le procès des personnes accusées dans le drame de Rogbanè.
Les avocats de la partie civile étaient convaincus que les accusés étaient responsables du drame qui a causé la mort de 33 personnes. Ils ont demandé à la cour de retenir les prévenus dans les liens de la culpabilité.

L’un des avocats de la partie civile Me Bérété a demandé à  ceux qui sont condamnés de payer 1 milliard 500 millions à chaque victime comme dommages et intérêt.
Dans ses réquisitions, le procureur de la République près le Tribunal de Première instance de Dixinn a reconnu les accusés coupables des faits d’homicide involontaire. Il a requis deux ans de prison ferme contre Malick Kébè, ancien directeur général de l’agence guinéenne de spectacle, Abdoul Ahmad Mbaye de la structure Mœurs Libre Production, Lévis Saint-Etienne Camara, chef de quartier de Taouyah, Mohamed Lamine Sylla, Diallo, administrateur de la plage de Taouyah et  Seydouba Camara de la société de gardiennage qui avait assuré la sécurité.
Par contre, le parquet a demandé la relaxe pure et simple pour le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara sur la photo et le président de la délégation spéciale de Ratoma Sékou Batouta Camara pour délits non constitués.
Les avocats de la défense ont crié au scandale en arguant que le procès a été deux poids, deux mesures puisque seuls les plus faibles ont été retenus dans les liens de la culpabilité et les plus forts que sont le gouverneur et le maire de Ratoma peuvent jubiler.
C’est après les plaidoiries de la défense qui a plaidé pour la relaxe des prévenus que le président du tribunal de première instance de Dixinn Mangadouba Sow a clos les débats. Avant de retenir la date du 15 janvier pour le verdict.

Guineelive

SHARE