Partager

Dans la lutte contre la fièvre Ebola, la résistance continue toujours sur le terrain. Les agents de santé et ceux de la croix rouge et médecins sans frontières ne sont pas épargnés. Et le gouvernement reste impuissant par rapport aux problèmes.

Selon des informations fournies par les responsables de la Croix rouge, c’est la 6è attaque dont est victime les agents de la Croix Rouge évoluant dans la préfecture de Coyah dans le cadre de la lutte contre Ebola.
Le dernier cas en date est celui d’hier lundi. Tout est parti d’un jeune homme dont la mère est morte de Ebola. Pour ne pas que la maladie se propage dans la famille, il avait été demandé à la famille  d’accepter la visite des agents de la Croix rouge sur le terrain. Mais bien avant pour des mesures sécuritaires, le jeune homme selon nos informations avait pris du citron. Puisque dans nos communautés, le citron est synonyme de remède pour beaucoup de choses.
Quelque temps après, le jeune a perdu connaissance avant de s’évanouir. Cette situation a coïncidé à l’arrivée des équipes de la croix rouge sur les lieux.Il n’en fallait pas plus pour que les citoyens se lèvent pour accusé la croix rouge d’avoir pompé le jeune pour lui donner la mort. Les équipes de la croix rouge ont donc été pris à partie. Ceux qui étaient proches de la voiture ont été sauvés par leur chauffeur. Par contre, un agent qui était loin a été battu à sang et il a fallu l’intervention d’un agent  de la sécurité pour éviter le pire.
Actuellement, cet agent de la croix rouge battu à sang est sous traitement intensifs, indique notre source.

Fodé Mahmoud

Partager