Home Actualité La résistance est désormais un crime dans la lutte contre Ebola, affirme...

La résistance est désormais un crime dans la lutte contre Ebola, affirme le Premier Ministre

3
SHARE

Face aux résistances dans les préfectures de Coyah et de Forécariah, sa ville natale, le Premier Ministre Mohamed Saïd Fofana était ce samedi dans la préfecture de Coyah avec une dizaine de Ministre de son gouvernement.

Le chef du gouvernement guinéen était parti pour lancer la campagne Zero Ebola en 60 jours et dire ‘’ ses quatre vérités’’ aux habitants de Coyah et de Forécariah.

Hier vendredi, des personnes visiblement remontés contre les agents de la croix rouge et de la santé ont battu à mort un agent de la police nationale a Forecariah, déclare le Premier Ministre. L’agent de police accompagnait les agents impliqués dans la lutte quand il a été pris à parti par une foule nombreuse.

Dans la préfecture de Coyah, la résistance ne faiblit pas. Presque tous les jours, des citoyens s’attaquent à des agents de la santé et ceux de la croix rouge.

Cette situation est inadmissible, selon le chef du gouvernement guinéen. Mohamed Saïd Fofana a déclaré pour la circonstance devant la dizaine de Ministre, le gouverneur de la région administrative de Kindia, les préfets des cinq préfectures, maires, élus locaux et citoyens venus de ses préfectures ce qui suit : ‘’ je voudrais dire ici que désormais toute personne qui gardera par devers lui un malade de la fièvre Ebola ou s’opposera aux agents impliqués dans la lutte contre cette maladie sera passible devant la loi. Désormais, la résistance est criminalisée dans le cadre de la lutte contre cette maladie’’, a annoncé Mohamed Saïd Fofana.

Selon les dernières statistiques, l’épicentre de Ebola est désormais en basse Guinée à cause des résistances.

Guineelive

 

 

SHARE