Home Actualité Ebola : 1831 guinéens ont déjà trouvé la mort !

Ebola : 1831 guinéens ont déjà trouvé la mort !

2
SHARE

Le plan campagne Zéro Ebola en 60 jours pour la ville de Conakry a été officiellement lancée ce samedi au palais du peuple.
Pour la circonstance, diplomates accrédités en Guinée, institutions internationales et les 36 organismes et partenaires techniques et financiers impliqués dans la lutte, les maires, délégations spéciales de Conakry.

Ce n’est pas tout car les chefs de quartiers et élus locaux en général, les leaders religieux musulmans et chrétiens et les citoyens de Conakry puissamment mobilisés par le gouverneur Soriba Sorel Camara ont  aussi répondu à l’appel du Premier Ministre.
Le coordonnateur national Dr Sakoba Kéita a été le premier à prendre la parole pour donner les dernières statistiques. De décembre 2013 à maintenant, 2827 cas ont été enregistré avec 1831 morts. Côté médecin et personnel médical, 169 cas ont été enregistré dont 94 décès.
Dans la capitale guinéenne, 376 cas ont été enregistré avec 183 morts.
602 contacts sont actuellement suivis à travers tout le pays.
De l’espoir en ce mois de janvier 2015. La bonne nouvelle, c’est qu’à ce jour, il ne reste plus que 14 cas de malade dans le centre de Donka dont quatre cas confirmés et 10 suspects.
En plus à Guéckédou, l’épicentre de la malade, il n y a plus de malade dans le centre et de cas contact dans la préfecture. C’est la même chose pour la préfecture de Macenta qui a payé le plus lourd tribut. Les centres de traitement dans les deux préfectures sont vides.
En outre, l’essai thérapeutique expérimenté le 14 décembre dernier a eu des résultats concluants. Le même médicament sera expérimenté dans le centre de traitement de Coyah qui a 17 malades actuellement.
Par contre, les préfectures de Coyah, Dubreka, Forécariah et Kindia constituent désormais l’épicentre de la maladie.
Pour tout le pays, huit mille personnes sont mobilisées par la coordination dans le combat.
Toutefois, Dr Sakoba a dénoncé des réticences encore dans la lutte contre cette maladie avec des enterrements non sécurisés
Pas plus qu’hier, un corps a été habillé de Forécariah jusqu’à Boké pour être enterré. Mais avec la collaboration des citoyens, la personne qui a convoyé le corps a été arrêté et mis à la disposition de la justice, dira le coordonnateur national.
Le coordonnateur national Dr Sakoba Kéita a appelé au sens patriotique de chacun et de tous pour que Ebola soit hors de la Guinée avec cette nouvelle stratégie.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

SHARE