Partager

La sous-préfecture de Kaback dans la préfecture de Forécariah est la énième localité à se dresser contre les agents de santé dans cette préfecture dont le chef-lieu est situé à 100 km de Conakry.

De sources généralement bien informées, le débarquement des militaires dans cette préfecture a jeté de l’huile sur le feu. Conséquence, une bagarre rangée a opposé habitants et forces de l’ordre autour des arrestations des personnes jugées récalcitrantes.

Avec ces affrontements, les manifestants en colère ont incendié le siège de la sous- préfecture. Ce symbole de l’Etat est donc parti en fumée avec tout son contenu, rapporte notre source. La situation reste confuse.

L’arrestation des personnes jugées suspectes est à l’origine du drame, rapporte notre source.
Le bilan n’est pas officiel puisque le gouvernement n’a pas communiqué pour le moment mais  des sources anonymes parlent de plusieurs morts par balles réelles et de nombreuses personnes ont blessées.
Ce n’est pas tout car plusieurs paysans ont été mis aux arrêts par des militaires fortement mobilisés dans cette ile jadis calme et paisible.
Après le village natal du Premier Ministre samedi, c’est donc autour des habitants de Kaback de connaitre la visite des forces de défense et de sécurité.
Aux dernières nouvelles, le calme est revenu dans la cité avec l’arrivée des émissaires du Premier Ministre.

Guineelive suit pour vous

Partager