Partager

Après le président sortant Alpha Condé, le chef de file de l’opposition, Sidya Touré, Papa Koly Kourouma, Georges Ghandi Faraguet Tounkara et Faya Milimono, c’est autour du candidat du PEDN, parti de l’espoir pour le développement national, Lansana Kouyaté de déposer les dossiers de sa candidature ce mardi, dernier jour à la cour constitutionnelle.

Très remonté contre le régime, Lansana Kouyaté a déclaré « On ne va pas à une élection avec le sentiment de défaite et la défaite n’est pas le PEDN », lance t-il.

Toutefois, Kouyaté n’est pas totalement rassuré de la crédibilité du scrutin « notre formation politique n’est pas rassurée de la crédibilité de cette élection puisque toutes les conditions ne sont pas réunies ». il pointe notamment du doigt le débat autour du fichier électoral, une recomposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et la structure des communes où les maires ont été nommés et non élus, se désole l’ancien allié du président sortant au premier tour de la présidentielle.

Naby Camara

Partager