Partager

La CENI, commission électorale nationale indépendante a brûlé ce mercredi les cartes d’électeurs des élections législatives de 2013.

Au total, plus de 40 000 cartes d’électeurs ont été incinérées devant un huissier de justice au site central de la CENI.

Difficile de dire ce qui a motivé l’institution piloté par Bakary Fofana. La seule certitude, c’est que la présidentielle du 11 octobre se précise puisque la cour constitutionnelle a validé ce mercredi même le dossier des huit candidats.

Il reste maintenant à savoir si les cartes d’électeurs de la présidentielle du 11 octobre sont prêts pour être distribués aux électeurs.

Naby Camara

 

 

 

Partager