Partager

La campagne nationale sur l ‘abandon des mutilations génitales féminines avec pour thème « les sages femmes de Guinée s’engagent à promouvoir l’abandon des MGF avec pour slogan engageons nous pour des vacances sans excisions a été lancé ce vendredi.
Pourr l’occasion, des membres du gouvernement comme la Ministre de l’Action sociale, celui de la justice et de la santé étaient présents. Il y avait aussi les partenaires techniques et financiers comme l’Ambassade des Etats Unis et les organisations du système des Nations Unies impliquées dans la lutte.
Pour la circonstance,  deux discours ont retenus l’attention du public.

Le Ministre de la santé et de l’hygiène publique, medecin-colonel Rémy Lamah a dénoncé le fléau avant de s’engager « à radier de la fonction publique tout médecin ou personnel de la santé qui sera appréhendé entrain de pratiquer l’excision ». Ce n’est pas tout car la personne sera poursuivie à la justice, promet le Ministre de la santé.
le Ministre de la justice a été aussi ferme. Me Cheick Sakho a noté que la Guinée avec 97% des filles et femmes excisées et deuxième au classement mondial  n’honore pas l’Afrique avec ce classement:  » ce pourcentage fait mal au dos. C’est pourquoi, nous somme actuellement en préparation du projet de loi qui sera présenté à l’Assemblée nationale. le code évolue en fonction des sociétés et la Guinée ne doit pas être en marge », a déclaré le Garde des Sceaux.
le représentant du diplomate américain à la rencontre a souligné pour sa part que le combat ne doit pas venir d’ailleurs ou penser que  » la lutte contre l’excision est venu de l’étranger ou des blancs ». Il a appelé à un engagement fort des autorités pour mettre fin à ce fléau qui est un véritable problème de santé public.

Guineelive

Partager