Partager

Arrêté dans la cadre des enquêtes de l’attaque contre la résidence du chef de l’Etat le 19 juin 2011, l’ancien chef d’Etat major général des armées sous la transition du général Sékouba Konaté a été arrêté et emprisonné à la maison d’appel de Conakry.

Depuis, pas de jugement puisque le président Alpha Condé qui est accusé d’être à tort ou à raison de régler « des comptes » à l’ancien chef de l’armée guinéenne qui lui avait désobéi en rabattant avec force la porte au président Alpha Condé.

Entre temps, les autorités ont annoncé la création du tribunal militaire pour juger des militaires arrêtés. Mais contre toute attente, le procès s’est tenu dont plusieurs militaires: commandant Alpha Oumar Diallo, alias AOB et bien d’autres.

Pour la suite des événements, le tribunal militaire qui a son siège dans une villa de la cité des Nations a annoncé le procès du général Nouhou Thiam et trois de ses co-détenus dont le commandant Mamadouba Bondabo Camara, ancien préfet de Dubreka sous la présidence de capitaine Moussa Dadis Camara pour le 17 septembre prochain.

C’est justement ce tribunal militaire composé de juges et procureurs militaires qui rendra le verdict dans cette affaire pour que le général Nouhou Thiam et cie soient situés sur leur sort après quatre longues années passées en prison.

Guineelive suit le dossier pour vous

 

Partager