Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation politique du pays n’est pas du tout calme. L’opposition menace de se retirer du processus électoral avec le non-respect des accords signés le 20 août.
Le chef de file de l’opposition Mamadou Cellou Diallo a reçu à son Quartier Général ce lundi à Hamdallaye les candidats Faya Millimouno, Lansana Kouayé, Marie Madeleine Dioubaté, Papa Koly Kourouma et les représentants de Sidya Touré et de l’UGDD de Georges Ghandi Tounkara.

Le premier Sidya Touré étant en campagne dans le pays profond et le second en occident.

Le fichier n’est toujours pas assaini alors que des rumeurs courent sur l’impression des cartes d’électeurs.

A moins d’un mois de la date de toutes les incertitudes, l’opposition s’est rendu compte qu’elle a été bernée par le pouvoir qui s’est engagé à corriger toutes les anomalies avant le 11 octobre.

Le chef de file de l’opposition a donc été très clair. Si le fichier électoral n’est pas assaini, le résultat est connu d’avance. L’opposition se retirera du processus électoral, c’est tout, confie Cellou à la presse.

Pour sauver le navire Guinée qui tangue, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies dans la crise guinéenne, le Ghanaèen Mohamed Ibn Chambas est à Conakry.

 

Mohamed Soumah

 

Partager