Partager

Dans le but de se distraire, des jeunes garçons de Mamou, en compagnie de leurs compagnes, font chaque jour que Dieu fait, le tour et le plein des boîtes de nuit (Night-Clubs) où, ils veillent jusqu’à des heures tardives.

Certaines jeunes filles, principales cibles des noceurs, sont souvent habillées en tenues extravagantes. Histoire d’attirer l’attention des jeunes garçons qui, d’ailleurs, déboursent 15 ou 20.000 GNF pour les faire entrer en salle.

Par contre, d’autres accèdent aux dancings sur fonds propres. Ce, pour éviter des foutaises des noctambules.

Nonobstant la réticence des jeunes filles, nombreux jeunes réussissent souvent, à trouver un terrain d’entente avec des travailleuses de sexe soit pour blaguer ou passer la nuit ensemble. La passe, si les conclusions sont heureuses, se négocie entre 20 et 30.000 F.

Mamadouba Camara

 

Partager