Partager

Après le patron de la FIFA, fédération internationale de football association, le Suisse Sept Blater, c’est au tour du patron de l’UEFA, le français Michel Platini d’être dans le pétrin.

Le plus célèbre des critiques de Sept Blater est accusé de recevoir environs 2 millions d’euros de celui qu’il ne cesse de critiquer.

Sept Blater selon des enquêteurs Suisse, aurait versé ce montant à Michel Platini sans que la FIFA ne le sache pour des services que ce dernier aurait rendus à l’instance dirigeante du Football mondial.

Pour l’heure, Michel ne s’est pas exprimé sur la question. Mais si cette histoire s’avère vraie, Michel Platini doit aussi dire adieu pour le poste de président de  la FIFA qu’il convoite pour le  mois de février 2016.

Décidemment, la  corruption n’a pas fini de livrer tout son secret au sein du football mondial.

Mohamed Soumah

Partager