Partager

En prélude à la présidentielle du 11 octobre, l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Guinée a organisé une formation par vidéoconférence à l’intention des journalistes guinéens.

Le thème portait sur   » la couverture médiatique des élections et la responsabilité sociale des journalistes pour une période postélectorale apaisée ».

La conférence avait été animée en direct de Paris par le journaliste, consultant médias, Eduardo CUE.

Le conférencier a mis l’accent sur la responsabilité sociale du journaliste en période électorale

Cette responsabilité selon le conférencier passe par un traitement équitable de l’information. Le journaliste est dans l’obligation de donner la parole à chaque partie, aider les citoyens à mieux comprendre les programmes de société des candidats, à parler des promesses non réalisées, bref, le journaliste doit être au service des citoyens et éviter de tomber dans le journalisme militant.

Le journaliste politique doit aussi avoir des connaissances sur la constitution, les lois du pays, à garder sa liberté et surtout à ne pas afficher sa préférence pour une partie.

 

En donnant la parole aux citoyens et en étant en contact avec la société, le journaliste les  amène à parler de leur quotidien, notamment l’eau, la santé, l’éducation et les services sociaux de base.

En somme, le conférencier dira que la couverture des élections reste très compliquée puisque c’est un champ miné, mais le journaliste doit s’atteler à le faire.

Le développement socioéconomique du pays et la consolidation de la démocratie passe par là.

 

Guineelive

 

 

Partager