Partager

Le barrage hydroélectrique de Kaléta sera inauguré ce lundi 28 septembre en fanfare comme le voudrait le chef de l’Etat Alpha Condé.

Même si les 18 présidents africains qui étaient annoncés avec fanfare ne seront pas du moins tous de la partie.

Toutefois, le chef de l’Etat du Niger Mahamadou Issoufou est annoncé à Conakry ce matin. Nos confrères de RFI parlent aussi des présidents du Congo Dénis Sasouguenso et celui du Togo Faure Gnasimbé.

Pour la circonstance, le président Alpha Condé n’a pas lésiné sur les moyens pour une grande mobilisation. Grace à l’argent peut être du contribuable guinéen  en cette période de campagne, de jeunes gens ont été mobilisés et acheminés sur les lieux et environs ou pour être au bord de la route. Ce, depuis jeudi dernier.

Ce lundi, l’administration, le pouvoir et ses proches ont presque tous vidés Conakry pour Kaléta. Un embouteillage monstre s’est formé à partir de Matoto et sur l’axe qui mène vers Kagbelen.

Les routes Le Prince et l’Autoroute jadis embouteillées en direction du centre ville de Kaloum ne refoulent pas de monde ce lundi. Comme pour dire que Kaléta est devenu la capitale de la Guinée ce lundi.

 La fausse note, c’est que les médias surtout privés ne sont pas la bienvenue à cette cérémonie puisque les télévisions privées sont priées de reprendre le signal de la télévision nationale qui peine pour le moment à émettre à partir de Kaléta.

Mohamed Soumah

Partager