Partager

En campagne électorale au Fouta Djallon,  notamment dans les préfectures de Dalaba et de  Mamou, le président de l’UFR, union des forces républicaines, Sidya Touré s’est encore une fois occupé du président sortant.

Selon Sidya Touré, avant l’arrivée du président Alpha Condé aux affaires, la croissance de l’économie guinéenne était environs de 3,8%/. « Mais cinq ans après, la croissance est de moins 1% », regrette Sidya Touré

Celui qui se présente comme « le candidat de l’espoir » prend pour seul responsable de cette situation, le président Alpha Condé  qui aurait ramené le pays «  au dessous de zéro ».

A Mamou, Sidya Touré est revenu sur son parcours administratif en Côte d’ivoire avec le président Alhassane Dramane Ouattara et  les circonstances de son arrivée  en Guinée comme Premier Ministre.

Dans ces deux pays, les résultats selon Sidya étaient probants puisque le redressement économique était au rendez-vous.

Il est aussi revenu sur la présidentielle de 2010 quand il avait refusé de choisir Alpha Condé  à cause de son incompétence pour porter son choix sur son ancien Ministre Cellou.

Il dit aussi avoir refusé l’ethno stratégie pour donner une chance à la Guinée.

En tout état de cause, Sidya demande aux militants venus l’écouter de ne pas  donner de chance  au vote ethnique mais à voter utile en lui accordant leur voix pour sortir la Guinée de sa léthargie.

 

Alpha Condé appréciera sans doute ces déclarations.

 

Mohamed Soumah

 

Partager