Partager

En campagne électorale dans la région forestière, le président guinéen a tenté de se dédouaner dans l’affaire du capitaine Moussa Dadis Camara.

Devant ses militants, il a tenté mais en vain d’enfoncer le chef de file de l’opposition Mamadou Cellou Dalein Diallo qui est allié du phénomène capitaine Moussa Dadis Camara.

Alpha Condé dira : « Je vais vous dire la vérité. Le président Dadis a été envoyé à Ouagadoudou en 2010 quand moi j’étais encore opposant. Quels sont les gens qui demandaient au procureur à ce que Dadis soit envoyé à la Haye ? Qui a dit sur toutes les télévisons et radios que Dadis ne peut pas encadrer les militaires ? Tout le monde sait que c’est Cellou Dalein qui a dit ça. Ceux qui disent que c’est Alpha qui a envoyé Dadis à Ouagadougou ne veulent pas que la Guinée aille de l’avant. Parce que Dadis est parti en 2010. Moi j’étais opposant. Pourquoi ils viennent mentir ici ? Ils savent qu’ils ne peuvent pas gagner mais ils veulent qu’il y ait la guerre». Soit.

Par contre ce que Alpha Condé n’a pas précisé et dit, c’est que au même moment qu’il était opposant, Mamadou Cellou aussi était opposant, il n’était pas président de la Guinée.

A n’en pas douter donc, le cœur des citoyens de Nzérékoré ne bat pas pour le président sortant.

Comme pour dire que Dadis reste et demeure prophète chez lui et ce qu’il voudra, les électeurs aussi le voudront le 11 octobre.

Ousmane  Cissé

 

Partager