Partager

Les violences qui ont émaillé la capitale guinéenne jeudi se sont poursuivies ce vendredi dans plusieurs quartiers de la capitale. C’est le cas à la  CASSE, à la Sig Madina, au quartier de Dixinn et sur la bretelle hamdallaye-Bambeto-Cosa.

Selon un premier bilan, on parle de deux morts, des dizaines de blessés, des boutiques, magasins et maisons d’habitation incendiés ou vandalisés, c’est selon.

En haute Guinée, on parle de quatre morts à Kérouané, des représailles dans plusieurs préfectures dont Siguiri, pour ne citer que ces localités.

Le président de l’UFR, union des forces républicaines a appelé les citoyens au calme, à ne pas se livrer au vandalisme pour éviter que Je demande donc que nous nous calmions un peu plus, et que les lignes de fractures politiques ne rejoignent pas les lignes de fractures communautaires et qu’on puisse discuter de l’avenir de notre pays ».
En tout cas selon Sidya, « Conakry, c’est 20% de l’électorat du pays et avec cette pagaille, je me demande comment on va voter dimanche ».

Dans la soirée, le gouvernement fera une communication sur la situation sociopolitique dans le pays depuis jeudi, selon une source proche du gouvernement.

Mohamed Soumah

Partager