Partager

Pour aider les électeurs à mieux connaitre ceux qui prétendent gouverner la Guinée, nous revenons sur le portrait des huit candidats à la demande de nos nombreux  lecteurs. Lisez plutôt.

Après l’arrêt de la cour constitutionnelle portant sur la candidature à la présidentielle du 11 octobre 2015, votre quotidien en ligne Guineelive s’intéresse aux potentiels candidats et leurs portraits en tenant compte de l’ordre de dépôt des candidatures au greffe de la cour constitutionnelle.

ALPHA CONDE, candidat du RPG Arc-en-ciel 

Alpha Condé, né le 4 mars 1938 à Boké, est un homme politique guinéen.. De retour à Conakry le 17 mai 1991, le chef du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) est emprisonné pendant plusieurs mois par le président Lansana Conté. Le 7 novembre 2010, il est élu président de la République de Guinée et prend ses fonctions le 21 décembre suivant.

Alpha Condé pour rappel  part pour la France à l’âge de 15 ans poursuivre des études secondaires et universitaires. Après un passage à la Sorbonne, Alpha Condé obtient un diplôme d’études supérieures (DES) avant de devenir docteur d’État en droit public à la Faculté de droit de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Il fut candidat aux  élections présidentielles de 1993, 1998 et 2010.

PAPA KOLY KOUROUMA, candidat du GRUP

Papa Koly Kourouma est né en 1962 dans la préfecture de N’Zérékoré. Entré à l’école en 1968 à Gouékoya dans N’Zérékoré, il obtient en 1974 son certificat d’études primaires et élémentaires. De 1975 à 1977 Papa Koly fréquente le collège de Mamou en Moyenne Guinée, où il est titulaire du Brevet d’Etudes Secondaires (BEPC).

De 1978 à 1980, il décroche ses deux baccalauréats au lycée Cabral de Mamou. Il est admis à la Faculté Electrotechnique de Conakry d’où il sort ingénieur des télécommunications en 1985. De 1986 à 1989, il obtint une attestation d’études en ingénierie commerciale et marketing (éducatel liège en Belgique).

En 1996, une autre attestation d’études des différents aspects de l’immigration clandestine JFK à New-York aux Etats-Unis d’Amérique.

De 1992 à 1995, il est chef de service des passagers escale d’Air Afrique Conakry; 1998-2000, chef de la promotion des ventes près la représentation d’Air Afrique Conakry, ensuite sous chef d’escale d’Air Afrique à Conakry, entre 1995-1997.

Il fut ministre de l’Energie dans le gouvernement du président  Alpha Condé avant d’être limogé. Il était candidat à la présidentielle de 2010.

SIDYA TOURE, candidat de l’UFR

Né en 1945 à Kolon dans la préfecture de Boffa. Il est Premier Ministre de Guinée de 1996 à 1999. Il est depuis 2000 président de l’Union des forces républicaines (UFR), un parti politique qui existe depuis 1992, et se situe dans l’opposition au président guinéen.

Il était candidat à l’élection présidentielle du 27 juin 2010 et obtient environ 16 % des voix. Il est détenteur d’une licence en droit des affaires et diplômé de l’École nationale du Trésor de Paris.

M.Touré a réalisé l’essentiel de sa carrière en Côte d’Ivoire à des postes à responsabilité.

CELLOU DALEIN, candidat de l’UFDG

Né en 1952 à Labé (République de Guinée), Cellou Dalein DIALLO a fait des études de Comptabilité et Gestion à l’Ecole Supérieure d’Administration, Université de Conakry. Il suivra, par la suite, d’autres formations aussi bien en Micro- qu’en Macro Économie notamment à Paris, au Centre d’Etudes Financières, Economiques et Bancaires (CEFEB) de l’AFD et à Washington à l’Institut du FMI.

En 1976, à la sortie de l’Université, il intègre la Fonction Publique comme Inspecteur des Services Financiers et Comptables. 1985, il rejoint la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) où il occupe successivement les fonctions de Directeur du Département de la Comptabilité, Directeur du Département des Changes et Directeur Général des Affaires Économiques et Monétaires.

Il prend une part active à la restructuration de la Banque Centrale et du système bancaire Guinéen. Il a occupé plusieurs postes ministériels, soit plus de 12 ans comme Ministre de l’ancien président général Lansana Conté avant d’être Premier Ministre. Il sera limogé en 2006 pour faite lourde. Il fut candidat malheureux  à la présidentielle de 2010.

Dr. FAYA  LANSANA MILIMONO, candidat du BL

Né le 25 novembre 1962 à Kalifa Ouendé, Préfecture de Gueckédou, République de Guinée. Il est ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Manéah (ENSUP), d’où il est sorti major de sa promotion en 1987. Il  a obtenu une licence en éducation. Ses brillants résultats académiques lui ont valu son homologation immédiate, la même année, comme Enseignant chercheur à l’ENSUP. Il avait à peine 25 ans. Il y a enseigné pendant six ans. Parallèlement à ses tâches d’enseignement à l’ENSUP, il a participé activement, en collaboration avec la Direction nationale de l’enseignement secondaire et de l’Inspection générale de l’enseignement pré-universitaire à la formation des directeurs d’école secondaires, des directeurs préfectoraux et des inspecteurs régionaux de l’éducation.

En 1993, Dr. Faya Lansana Milimouno a été l’un des deux récipiendaires des bourses d’excellence de la Francophonie offertes par le gouvernement canadien. Cela lui a permis de préparer et soutenir sa maitrise et son Ph.D. en Administration de l’éducation à l’Université de Montréal. C’était respectivement en mai 1996 et en janvier 1999. Il a également à son actif plusieurs stages de perfectionnement en technologie de l’information, en gestion de bases de données et finance, en gestion des entités locales (décentralisation) et en langues.

En 2010, il était le directeur de campagne du candidat de la NGR, Ibrahima ABE Sylla.

GEORGES GANDHI FARAGUET TOUNKARA, candidat de l’UGDD

Né le 12 novembre 1957 à N’Zérékoré, il est sociolinguiste et enseignant de son état. Il dispose d’un diplôme d’études approfondies anglo-américaines de l’Université de Paris VII.

Professeur d’anglais juridiques et économique à l’Université de Conakry, Professeur certifié de l’Université de Delaware-USA, il fondera le Complexe Scolaire Saint-Georges et l’Université Mercure International pour participer au développement de la Guinée par le biais de l’éducation et de la formation de l’élite de demain.

Il fut nommé Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dans le Gouvernement de transition dirigé alors par Jean Marie Doré. Mais avant, il a occupé des postes de Président du C.A. de l’IENEES de Conakry, de Président de l’Association Guinéenne pour la Recherche, l’Education et le développement en Afrique(AGRED),  Représentant Exclusif de ELS-USA et UK et Consul de la Grande Bretagne en Guinée. Aussi, il fut l’ex-Secrétaire national de l’Enseignement Catholique en Guinée.

Il est dans sa première expérience de candidature pour une élection présidentielle.

MARIE MADELEINE VALERY DIOUBATE, candidate du PEG

Née le 07 septembre 1967 à Kankan. Marie Madeleine Dioubaté est la fille d’un membre fondateur du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) et d’une mère française.

Diplômée en commerce, elle est spécialisée dans la gestion. Active dans le secteur agricole et minier depuis plusieurs années en Guinée, la candidate à la présidentielle du 11 octobre a exercé en tant que consultante, lobbyiste et leader associative œuvrant dans l’humanitaire, puis entrepreneure. Elle a baigné dans la politique très tôt à travers son père qui  quitta la Guinée pour s’exiler en Côte d’Ivoire. Celui-ci se lancera dans les mouvements d’opposition et fondera le RPG dirigé par un certain Alpha Condé, avec qui, il se séparera en 1995 pour des divergences d’opinions.

Marie Madeleine Dioubaté dit avoir pris le temps de réfléchir avant de descendre dans l’arène politique. Parmi les huit prétendants ayant déposé leur candidature pour le fauteuil présidentiel, Marie Madeleine, reste méconnue du grand public. Cependant,  elle, au contraire, connait la Guinée et les guinéens, d’après ses propos.

LANSANA KOUYATE, candidat du PEDN

Lansana Kouyaté est né à Koba (Préfecture de BOFFA) en 1950. En 1975, il n’a que 25 ans lorsqu’il achève ses études supérieures à l’université Polytechnique Gamal Abdel Nasser de Conakry après un Master. Il décroche un diplôme d’étude supérieure en administration publique, Économie Générale et Gestion Financière d’entreprise avec mention « Excellent » du jury.

Après de longues années dans la diplomatie au compte de la Guinée,  en février 2007, il fut nommé Premier Ministre de la Guinée à la suite des révoltes ayant entraîné plus d’une centaine de morts. En quinze mois de charges, dans des conditions difficiles, il obtint des résultats probants dans, entre autres, la réduction des prix sur le marché, le recrutement de jeunes dans la fonction publique, la mise en place d’un Fonds emploi jeunes, le raffermissement du franc guinéen, la reprise des relations avec les institutions financières international, le soulagement des populations par l’importation de bus pour les voyages urbains et interurbains, l’expérimentation de l’éclairage public photovoltaïque etc.

Il a été  candidat à la présidentielle de 2010.

Aly Badara Condé

664 26 20 20

 

Partager