Partager

Le chef d’Etat major général des armées, le général de corps d’armée, Namory Kéita a visité ce vendredi l’hôpital militaire du camp Almamy Samory Touré  pour s’enquérir de l’état de santé des gendarmes et policiers blessés lors des violences du jeudi et ceux de ce vendredi.

Au total, ils sont au nombre de 18 dont certains sont grièvement blessés.

Les médecins traitants n’ont pas gardé leur langue dans la poche. Ils ont évoqué des problèmes d’ordre logistique qui leur empêche de donner des soins appropriés aux blessés.

L’évacuation des cas graves dans les cliniques privées de la capitale n’a pu avoir lieu puisque les cliniques privées sont aussi remplies de blessés, a déclaré un des médecins traitants.

Face à cette situation, le chef d’Etat major général des armées, le général de corps d’armée, Namory Kéita a regretté le drame qui a coûté très cher aux forces de défense et de sécurité qui étaient dans un service patriotique, selon lui pour défense la nation du chaos.

Après la visite aux blessés, général Namory Kéita s’est aussi rendu dans le plus grand camp militaire du pays, le camp Alpha Yaya Diallo et à la base militaire des forces armées. Il a prodigué des conseils et rappeler le rôle républicain de l’armée dans le processus électoral.

Les militaires doivent voter, selon le code électoral  qu’il avait en main mais dans la plus grande neutralité, a conseillé le patron des armées guinéennes.

Guineelive

 

Partager