Partager

Longtemps malmener par les candidats de l’opposition dans la communication depuis les tragiques événements qui ont émaillé la fin de la campagne électorale, le gouvernement est enfin sorti de son silence.

Son porte parole, Albert Damantang Camara a estimé qu’en matière d’élection, il faut attendre le résultat des urnes proclamé par les autorités compétentes.

Il a appelé les candidats défaitistes à la retenue et à la responsabilité. En un mot comme en mille, le Ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi  ne trouve pas les candidats à la présidentielle du 11 octobre très intelligents puisque selon lui, ce n’est pas le moment de déclarer la guerre avant même que les bureaux de vote ne livrent leur secret.

Parlant de la menace de l’opposition à manifester dans la rue pour réclamer la victoire qui lui sera votée, Damantang reste serein et soutien mordicus que le gouvernement n’a pas peur.

Quand au RPG, le parti qui a présenté Alpha Condé, il se fera entendre demain lors d’une conférence de presse à 13 g. ça sera à la maison de la presse.

Pour sa part, l’unique femme candidate à cette présidentielle, la franco-guinéenne, Marie Madeleine Dioubaté ne voudrait pas voir les gens dans la rue pour manifester,  a-t-elle laissé entendre ce soir.

A propos, il faut dire que le père de Marie Dioubaté est un ami de longue date du président Alpha Condé. Ils sont fondé ensemble le RPG avec Hadja Nantou Chérif Konaté, aujourd’hui coordinatrice générale du RPG. Pas donc sûrs que Marie va lâcher l’ami de son père qui est aussi son père dans la tradition guinéenne.

Ousmane Cissé

 

 

Partager