Partager

En tout cas, l’honorable Mohamed Lamine Kamissoko député du parti au pouvoir estime que le peuple a confirmé le président  Alpha Conde, candidat à sa propre succession devant nos micros mercredi 14 octobre 2015 à la maison des jeunes de la Sig Madina lors d’un entretien qu’il a accordé à la presse. Ce après la publication des résultats provisoires de la commission administrative de centralisation du vote  et de la CENI.

D’après  l’honorable Mohamed Lamine Kamissoko, le RPG a engrangé environ 39 milles voix dans la circonscription électorale de Matam au détriment l’union des forces républicaines UFR  qui considérait jusque là, la commune de Matam  comme son bastion électoral, ce dernier n’a obtenu que 13.028 voix et son ancien allié l’UFDG 13.099 voix. Partant de ces résultats provisoires et celui proclamé dans certaines villes du pays, Il souligne que leurs adversaires politiques ont été mis en déroute par le président Conde et crie déjà à la victoire de leur candidat.

« Nos rêves  sont devenus une réalité Je suis rassuré qu’a travers les résultats provisoires qui sont entrain d’être  proclamés, le un coup Kao est une réalité, je me réjouis de la grande confirmation de notre candidat, le peuple a compris les grandes ambitions que le professeur a pour lui. On a récupéré  4/5 communes de la capitale, tout cela prouve a suffisance que le un coup Kao est assuré, le peuple à du nouveau porté sa confiance au président Conde grâce a ses nombreuses réalisations à l’espace de cinq ans et son ambition pour le développement de notre pays ».

Parlant des irrégularités constaté dans l’organisation du scrutin du 11 octobre dernier, il estime que tous les observateurs ont déclarés que l’élection s’est déroulé dans les bonnes conditions et de transparence, néanmoins il reconnait qu’il y a eu des irrégularités d’ordre technique qui ne sont pas de nature a entassé la crédibilité du scrutin. Ces manquements  ne sont pas à l’apanage d’un seul parti et que tous les partis en compétition en sont victimes, donc aucune formation politique ne peut  se servir de ces irrégularités pour justifier sa défaite. C’est une ignorance électorale de dire que ces imperfections son orientés vers son parti, nous les assumons tous.

Sur la menace des partis adverses notamment de l’UFDG de reprendre les manifestations de rue pour protester contre les résultats du vote du 11 octobre, l’honorable Mohamed Lamine Kamissoko a déclaré: « je considère comme une grande irresponsabilité de la part des leaders politique qui appellent à la violence, quand tu sais que tu n’es pas bien préparé ,tu ne doit pas participer a une élection , mais une fois que tu t’es engagé a un élection et que tu as vu  ta défaite tu demande maintenant de te retirer c’est une démission. Dans cas, il est irresponsable d’inciter à la violence, mais il faut qu’ils comprenne que s’ils mettent les gens dans la rue et qu’il y est des tueries, ils seront responsable et qu’ ils répondront  leur acte devant la cour pénale internationale ».

Face au cercle de violence qui plane sur le pays après le scrutin du 11 octobre 2015, le directeur de campagne du RPG ARC=EN=CIEL de la commune de Matam appel le peuple de guinée à la retenue, à s’abstenir de toute forme de violence de nature à conduire le pays dans l’instabilité.il note que tous les guinéens doivent préserver la paix en mettant le pays en avant et au détriment des intérêts personnels ou partisans.

Par Facinet Camara

Tel : 666 65 24 00

Partager