Partager

Alors que les oreilles sont tendues vers la cour constitutionnelle pour  la proclamation définitive des résultats de l’élection du 11 octobre dernier, le parti Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Mamadou Cellou Dalein Diallo a animé une conférence de presse ce lundi 26 octobre 2015 à la maison des journalistes de Guinée. Il était question pour le principal parti d’opposition de démontrer à l’opinion nationale et internationale les fraudes qui ont  émaillé  cette  élection.

Devant  les  medias, le directeur de campagne  de ce parti, Dr Fodé Oussou Fofana a  déclaré  que l’élection  du 11 octobre  est la plus mauvaise  élection  organisée en Afrique pendant les cinquante dernières  années. « La commission électorale nationale indépendante et  l’administration ont unis leur force pour  organiser  cette mascarade électorale. Nous avions tous vu l’administration a été bloqué et les cadres  sont sortis sur le terrain pour  concrétiser le slogan un coup KO »

Selon lui, l’une des preuves de cette mascarade, c’est le vote massif des forces de l’ordre en lieu et place de leurs amis qui sont partis à Kidal (République du Mali) pour une mission de maintien d’ordre.

Le vote des mineurs, la violence subie par les responsables des partis de l’opposition en haute Guinée et le retard de l’ouverture des bureaux de vote le jour du scrutin.

A en croire le deuxième vice président de l’UFDG, la CENI et l’administration guinéenne  ont  prémédité cette mascarade et  ils l’ont réalisé.

De son coté, Hady Barry, représentant de l’UFDG dans la circonscription électorale de  Siguiri à déclaré que dans cette ville tout s’est passé sauf une élection  libre, transparente  et indépendante comme  stipule le code électorale guinéen. « Le jour du vote, le maire de la ville a supervisé tous les bureaux de vote. Il a donné l’ordre d’expulser certains représentants de l’UFDG et  emprisonner  d’autres. Les mineurs et les militaires ont voté à Siguiri comme ils  voulaient », a-t-il déclaré.

Le président Alpha Condé qui est à Paris ce soir en route pour l’Inde appréciera sans doute.

 

Daouda Yansané

 

664 44 23 43

Partager