Partager

L’Agence américaine pour le développement international (USAID), en partenariat avec l’ONUSIDA et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, appuie l’organisation de la deuxième réunion régionale sur les populations clés en Afrique de l’Ouest et du Centre sur le thème : « Renforcer les interventions pour les populations clés: Capitalisons et passons à l’échelle ». Cet atelier de 3 jours est organisé avec l’appui technique et logistique du projet de prévention et de prise en charge du VIH en Afrique de l’Ouest (PACTE-VIH) sous le leadership du Gouvernement Togolais (Ministère de la Santé).

En Afrique de l’Ouest et du centre, la prévalence de l’infection à VIH au sein de la population générale demeure faible, avec 12 pays sur 24 faisant état d’une prévalence nationale inférieure à 2 pour cent. Toutefois, la prévalence chez les populations vulnérables de cette région est de 3 à 30 fois plus élevée par rapport à la population générale. Afin de réduire le fardeau de la transmission de l’infection à VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre, les programmes et les politiques doivent s’appuyer sur des approches innovantes et ciblées, axées sur la fourniture de services à ces populations, et que les meilleures pratiques soient partagées, répliquées et mises à l’échelle.

Pour le Chargé d’Affaires des Etats-Unis au Togo, Peter H. Barlerin, « il faut créer une forte coalition et des stratégies adéquates pour faire face aux défis programmatiques et avancer la réponse au VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre ». « Nous devons collaborer et promouvoir la coopération sur des sujets qui requièrent des actions collectives dans la lutte contre le VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre. Cet atelier est donc en réponse aux recommandations formulées lors de la 1ère réunion régionale sur les populations clés tenue en mai 2014 à Accra-Ghana en faveur d’un forum technique annuel sur les populations clés pour le partage d’expériences et apprendre des autres.»

 

L’atelier financé par le Plan d’urgence du président des États-Unis pour la lutte contre le SIDA (PEPFAR) se tiendra du 27 au 29 octobre 2015 à Lomé au Togo. Les travaux permettront aux participants (plus de 100 au total)  notamment les représentants des gouvernements et de la société civile, les institutions régionales à l’instar de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), les partenaires au développement et les organisations des populations vulnérables pour faire le point sur les activités de lutte contre le VIH ciblant les populations clés, d’identifier les pratiques prometteuses pour le passage à l’échelle et de promouvoir le réseautage et la collaboration entre les acteurs. En outre, les participants apprendront les nouvelles technologies de prévention mises en œuvre dans d’autres régions.

 

AVIS AUX RESPONSABLES DE PUBLICATION:

Le PEPFAR est une initiative du Gouvernement des États-Unis, visant à sauver la vie des personnes vivant avec le VIH SIDA du monde entier.

Ce projet est financé par le Bureau Régional de l’USAID en Afrique de l’Ouest qui a l’objectif de promouvoir le bien-être social et économique tel que conçu par les populations de la région. Couvrant 21 pays, le bureau régional de l’USAID/Afrique de l’Ouest élabore et met en œuvre des programmes avec les partenaires ouest-africains pour renforcer les systèmes de règlement non violent des conflits; soutient la croissance économique et élargit l’accès à des soins de qualité. Le peuple américain, à travers l’USAID, fournir une assistance économique et humanitaire dans plus de 100 pays à travers le monde. Pour plus d’informations, nous vous invitons à visiterhttp://www.usaid.gov/west-africa-regional.

 

 

Partager