Partager

Après la victoire très contestée du président Alpha Condé dès le premier tour de la présidentielle du 11 octobre par l’opposition, le malaise est toujours perceptible dans le pays.

Ainsi, des actes et autres slogans ne manquent pas pour ironiser sur la victoire de l’opposant historique.

Ainsi, juste après sa réélection, on a vu un peu partout cette phrase sur les murs et places publiques à Conakry, parfois sur des banderoles affichées : « Pas sans ma voix ». Même si personne n’a revendiqué cette situation qui salie la capitale guinéenne avec des affichages sauvages et autres écritures, le phénomène n’est pas passé inaperçu. Les autorités visiblement sont inquiets.

A présent comme pour contre-attaquer cette mention, une autre phrase célèbre écume la capitale guinéenne :  « Nous sommes civilisés et  Vous » ?.

Comme dans le premier cas, il n y a personne du moins pour le moment derrière la seconde phrase « Nous sommes civilisés et  Vous » ?. Mais tout porte à croire que l’opposition serait derrière le premier slogan « pas sans ma voix » et le pouvoir derrière « Nous sommes civilisés et  Vous » ?. Histoire de répondre indirectement.

A propos, il faut dire que le président Alpha Condé quoi que victorieux est conscient du climat politique et social qui ne sont pas au mieux de leur forme dans le pays. Il multiplie des contacts pour ramener les mécontents à sa cause. Ainsi, il a rencontré Sidya Touré à Conakry, le lendemain il va au siège de son parti pour dire que pour la formation de son gouvernement, il va mettre l’accent sur des compétences. En quelque sorte faire un clin d’œil aux mécontents pour dire que cette fois-ci, je ne vais pas gouverner seulement avec l’ethnie maninka qui m’a soutenu durant des décennies.

A Paris,  Alpha  a également pris langue avec l’un des opposants les plus critiques à son égard, le très controversé Bah Oury, ci-devant fondateur de l’UFDG.

A son retour à Conakry, il a rencontré deux autres candidats malheureux à la présidentielle du 11 octobre. Il s’agit de Marie Madeleine Dioubaté et Georges Gandhy Tounkara.

Selon des sources généralement bien informées, ce ne sera pas tout car des contacts sont actuellement en cours afin que le chef de file de l’opposition, Mamadou Cellou Diallo qui crie à la fraude et à  l’hypocrisie occidentale effectue aussi le déplacement du palais Sékhoutouréah. Histoire de prendre langue avec lui et dissiper peut être  les malentendus avec cette histoire de  » gouvernement de large consensus pour maintenir la stabilité en Guinée  » prônée par les Nations Unies.

Lansana Kouyaté et Faya Milimono sont aussi annoncés au palais qui porte le nom du premier président et père de l’indépendance de la Guinée.

Que de bruits après la victoire contestée? Que de précautions prises? Alpha Condé a peur de quoi?  Et dans tout ça, est-ce à dire que le président Alpha Condé doute de sa victoire la main sur le palpitant ?

A n’en pas douter avec ces offres de bons offices, il y a anguilles sous roche.

Mohamed Soumah

 

 

Partager