Partager

Le nom de l’artiste Tamsir Touré, connu sous le nom de « Petit Banlieu’Zart » est sur toutes les lèvres. Le viol d’une jeune fille de 16 ans du nom de Mamou Diallo qu’il a posté sur les réseaux sociaux défraie la chronique dans le pays. Et tout naturellement, le gouvernement est dans l’émoi. Lisez plutôt ces réactions des membres du gouvernement.

Au cours de la manifestation autorisée ce mercredi matin par la Ville de Conakry, le Gouvernement guinéen, à travers les Ministre d’Etat en charge de la Justice, le Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques ainsi que la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, a de nouveau fermement condamné les violences faites aux femmes sous toutes leurs formes.

Tour à tour, Sanaba KabaCheick Sako et Khalifa Gassama Diaby ont exprimé leur solidarité vis-à-vis des victimes et leur détermination à faire la lumière sur ces derniers événements.

Dans cette affaire présumée de viol qui a récemment été relayée sur les réseaux sociaux, le Garde des Sceaux, Cheick Sako, a affirmé que la Justice guinéenne fera son travail et ira chercher le présumé coupable où qu’il se retranche. D’ores et déjà, la Police a ouvert une enquête et un mandat d’arrêt international a été émis par la Justice.

A rappeler que, dès les premières heures de cette affaire, le Gouvernement via le Ministère de l’Action Sociale s’est tenu aux cotés de la présumée victime en la rencontrant loin des caméras et en mettant à sa disposition une cellule psychologique. D’autres mesures sont également en cours pour favoriser sa réintégration professionnelle.

 

Source : Cellule de Communication du Gouvernement

 

 

Partager