Partager

Le  moins que l’on puisse dire, c’est que le milieu offensif du Syli national de Guinée qui évolue dans le championnat Allemand n’a pas encore fini avec des histoires au sein de l’équipe nationale de Guinée.

Au lendemain de la coupe d’Afrique qui avait eu lieu en Guinée Equatoriale au mois de  janvier 2015, Ibrahima Traoré avait décidé de mettre un terme à sa carrière internationale au sein du Syli national.

Après plusieurs médiations dont celle de sa propre famille en Guinée, le Franco-guinéen était revenu sur sa décision de revenir en sélection nationale. Son nom même figurait sur la liste des joueurs convoqués pour les rencontres du Syli qui auront lieu au cours de ce mois de novembre dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018.

C’est donc contre toute attente qu’Ibrahima Traoré a de nouveau rejeté la sélection nationale sous prétexte que des gens auraient dit « qu’il a appelé le sélectionneur national pour lui demander pardon » alors que il n’aurait jamais fait cela.

A l’origine de cette histoire selon nos sources, certains journalistes sportifs et proches du staff technique  du Syli national de Guinée. Ces journalistes en voudraient  particulièrement à Ibrahima Traoré qui refuse des combines orchestrées  par certains journalistes  et cadres véreux  de la fédération guinéenne de Football afin de sélectionner des joueurs qui doivent payer des espèces sonnantes et trébuchantes.

Est-ce la cause réelle pour pousser Traoré à la sortie. Rien de moins sûrs.

Toujours est-il que il y a pleins d’hommes valeureux dans les cimetières. Le sélectionneur franco-espagnol du Syli national, Luis Fernandez a appelé un autre joueur en la personne de Seydouba Soumah, connu sous le nom de « Konkolet » pour remplacer « l’inconstant » Ibrahima Traoré.

Chez nos confrères de Guineenews, Luis Fernandez est sorti de sa réserve pour dire que Traoré ne lui a jamais appelé pour lui demander pardon. Pourquoi lui sélectionner alors ?

Au niveau international, le classement FIFA a été rendu public pour le mois dernier. Le Syli national de Guinée se classe 9è en Afrique et 53è dans le monde.

 

Fodé Mahmoud

 

Partager