Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est la fin tragique de Kerfalla Sylla, alias KPC. L’évasion des prisonniers  à la maison centrale de Conakry lundi dernier a permis à certains détenus de disparaitre dans la nature, d’autres par contre avaient été rattrapés. C’est le cas de KPC.

Ainsi, les autorités au plus haut niveau de l’Etat ont décidé de transférer les prisonniers dans des lieux de détention plus sûrs. Les opérations ont continué mercredi mais les choses ne se sont pas bien passées puisque des coups de feu ont encore retenti. C’était justement le transfèrement du groupe de KPC qui avait encore occasionné des échanges de tirs.

Et bien selon nos informations, KPC en blanc sur la photo en première ligne à partir de la gauche  aurait été attaché au niveau de ses organes génitaux par la brigade « Eco 4 » pour être maîtriser et envoyer à Kindia. Et ce jeudi soir, il est décédé selon nos sources par suite de mauvais traitement.

Après son décès, son corps a été envoyé à la gendarmerie de Kindia.

Aux dernières nouvelles, la gendarmerie cherche à présent à savoir les circonstances de sa mort.

Guineelive

Partager