Partager

Le  nouveau président élu à l’issu de la présidentielle du 11 octobre 2015 ne cesse de promettre et de parler de l’avenir du pays, de comment sera fait le choix des membres du nouveau gouvernement.

Ils sont nombreux des guinéens qui pensent que plusieurs  ministres quitterons le  gouvernement du Premier Ministre Mohamed Saïd Fofana. Ils attendent beaucoup du nouveau gouvernement.

 

Mais en Guinée, les anciens Ministres ne manquent pas de problèmes. Une fois  qu’ils sont débarqués du gouvernement, ils ne retournent pas à leur ancien département pour continuer à servir la nation. Nombreux sont ceux qui pensent que être Ministre est le dernier travail  qu’un guinéen peut accomplir pour sa nation.
Une fois qu’ils sont débarqués, c’est la débandade pour eux comme c’est le cas pour de nombreux cadres sous les régimes précédents. Ils déambulent dans les départements et autres sociétés de la place   à la recherche d’un strapontin ou de  quoi mettre sous la dent ou faire la « nafila » à la reconquête du privilège perdu.

 

Et cette fois-ci, les guinéens attendent beaucoup et espèrent que la formation du nouveau gouvernement pour l’amélioration immédiate de leur condition  de vie : eau potable et électricité  pour tous, panier de la ménagère à la portée de tous, éducation et  école obligatoire pour tous les enfants de Guinée, la création d’’emploi pour les jeunes de toute les catégories professionnelles, diplômés et  non diplômés.

C’est bien possible avec un gouvernement technocrate qui sera à la tête de ce gouvernement.

 

Le chef du gouvernement doit avoir, la tête sur les épaules pour créer   la rupture déchirante. Ce, après plusieurs occasions manquées.

Enfin finir avec les  vieilles habitudes des cadres qui on fait leur preuve depuis  le temps du premier président de la Guinée indépendante.

Aussi,  pour finir avec des ministres qui  installent leurs tentacules par tout dans l’administration publique.

Ce nouveau gouvernement doit être sans état d’âme, sans pitié pour que la Guinée reparte sur de nouvelles bases.

 

DIALLO Amadou Lamarana

 

 

 622 276 947

 

 

Partager