Partager

L’union internationale de la presse francophone a tenue la 44è assisse à Lomé, la capitale Togolaise le 26 novembre dernier  sur le thème : « la place des femmes dans les médias francophones ».

Des  hommes de medias sont venus des quatre coins du monde francophone pour plancher sur la situation des femmes dans le métier de journaliste.

 La Guinée était représentée par une délégation composée de six membres  dont deux femmes et sa participation a été très  remarquable.

Ce jeudi, le président de la section guinéenne de l’UPF, M.Naman Camara et les membres de la délégation guinéenne ont fait le compte rendu des assisses de Lomé.

Selon nos confrères, ils étaient 300 journalistes venus de 39 pays du monde francophone a effectué le déplacement de Lomé  pour les 44e assises de l’Union Internationale de la presse francophone (UPF).

A propos, il faut dire que la délégation guinéenne comptait deux panélistes: Madames Kadiatou Diallo et Monique Curtis. Ces femmes ont porté haut le flambeau du tricolore national puisque parmi les sujets retenus aux assisses de Lomé  figure en bonne place « le prix Hadiatou Sow » initié en Guinée  par Monique Curtis pour récompenser les femmes journalistes dans l’exercice du métier de journaliste.

La représentativité des femmes dans les rédactions, la responsabilisation des femmes au niveau des postes de décision au sein des rédactions et surtout bannir  les stéréotypes et autres  stigmatisation des femmes ont été au centre des débats, selon Monique Curtis, l’une des panélistes.

Le président de la section guinéenne, M.Naman Camara a en outre annoncé la bonne nouvelle. La Guinée a présenté sa candidature pour abriter les 46è assisses de l’union internationale de la presse francophone.

La 45è se tiendra à Madagascar  en 2016 et la délégation guinéenne reviendra au pays  avec le flambeau pour que les 46è assisses se tiennent en Guinée au mois de novembre 2017.

Les membres de la section guinéenne de l’Union Internationale de la presse francophone comptent se mettre au travail très rapidement puisque selon  le président  Naman Camara, 2017, c’est déjà demain.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

Partager