Partager

Selon  des sources judiciaires guinéennes, quelque 120 personnes de nationalités Burkinabé sont emprisonnées en Guinée. Ces personnes avaient été arrêtées dans les mines d’or de la haute Guinée où elles se débrouillaient pour gagner leur vie, précise nos sources.

Mais les autorités guinéennes parlent de rébellion même si aucune preuve ne corrobore cette thèse.

Et depuis leur arrestation, il n y a pas eu de jugement, précise notre source.

Cette situation des sources proches de l’ambassade du Burkina à Conakry a été portée à la connaissance des autorités de la transition au pays des hommes intègres, notamment Michel Kafando.

Par voie diplomatique, le Burkina est entré en contact avec les autorités guinéennes pour trouver une issue  favorable à la situation des ressortissants du pays des hommes intègres.

Aux dernières nouvelles, le président Michel Kafando sur la photo suit de très près la situation de ses compatriotes en conflit avec la loi en Guinée.

Guineelive suit pour vous

Partager