Partager

Le gouverneur de la région administrative de Kankan était ce vendredi l’invité de la radio nationale dans son édition de 19h45. Nawa Damey a été interrogé sur la situation  qui prévaut dans la sous-préfecture de Kintinia  dans la préfecture de Siguiri, notamment dans la sous-préfecture de Kintinia. Il y a aussi  des arrestations d’étrangers dans les mines d’or de Siguiri et certaines localités de la haute Guinée.

A propos justement de la société Ashanti Gold field de Siguiri, le gouverneur Nawa Damey a déclaré que l’Etat guinéen a accordé  un domaine de 1 500 km2 à la SAG dans le cadre de l’exploitation des mines d’or.  Justement dans les 1 500 km2, plusieurs villages se trouvent dans cette superficie.

Aujourd’hui, la SAG veut coûte que coûte que les villageois quittent leur village, des villages qui ont vu naitre leurs ancêtres lointains puisque l’exploitation de l’or est antérieure à la date de  1235 dans la région avec  Kaya Maga Cissé et d’autres rois qui ont marqué l’histoire de l’Afrique toute entière avec de l’or. Mais aussi au delà, puisque nombreux sont ceux qui sont allés à la Mecque avec de l’or.

Loin de s’étendre sur les autres détails fournis par le gouverneur de région, parlons un peu des 1 500 km2  accordés à la SAG. Il est difficile de dire si ce sont des guinéens qui ont accordé cette superficie avec des villages entiers à la SAG ou des étrangers qui ne connaissent pas la Guinée. Et s’il est vrai que ce sont des guinéens qui ont fermé leurs yeux pour accorder une telle superficie à la SAG, il y a de quoi s’inquiéter pour l’avenir de la Guinée.

Le plus inquiétant, c’est  que le président Alpha Condé qui est garant de la sécurité des personnes et de leurs biens et de l’intégrité territorial du pays  apporte son plein soutien à la société SAG. Pauvre Guinée.

Notons enfin comme annoncé par Guineelive que certains étrangers sont été arrêtés dans les mines d’or de Siguiri, notamment des Burkinabé dont le nombre est supérieur à 120. L’information de Guineelive  qui avait été donné de source judiciaire a été confirmée par le gouverneur de région.

 

Mohamed Soumah

 

 

Partager