Partager

A l’approche de la présidentielle de 2015, la banque centrale avait émis plusieurs billets, notamment des billets de 20 000 GNF, 5 000 GNF et 1000 GNF  pour dit-on renforcer le système financier guinéen. . Avec des arguments qui ne tiennent pas la route pour convaincre les guinéens du bien fondé de la fabrication de ces billets.

Nombreux sont des guinéens qui ont estimé que les nouveaux billets servaient à financer la réélection du président sortant.  Mais de nos jours, la réalité a fini par rattraper la gouvernance Alpha Condé.

De source proche du Ministère de l’Economie et des Finances, les indicateurs de l’économie guinéenne sont au rouge. Et pour s’en convaincre, une réunion s’est tenue vendredi au département des Finances. Le Ministre Mohamed Diaré, ses cadres du département, ceux du Budget, du Trésor public et  les patrons de la banque centrale.

Justement avec la banque centrale, l’endettement envers le trésor public  s’est envolé et on parle de plus de 2 mille milliards de GNF.

Il reste maintenant à savoir si le programme des institutions de Bretton woods que sont la banque mondiale et le FMI, fonds monétaire international sera conclu avec la Guinée. Surtout que  ce constat de la mauvaise santé de l’économie guinéenne a été fait par une mission des partenaires financiers cités plus haut  qui séjourne actuellement en Guinée.

 

Ousmane Cissé

 

Partager