Partager

L’ONG Action Mines Guinée a procédé  vendredi 11 décembre 2015, dans un réceptif hôtelier de la place, à la présentation du document de proposition de la société civile pour l’amélioration des rapports ITIE.

Cette rencontre a connue la présence du secrétaire exécutif de l’ITIE-Guinée, le représentant du ministre des mines et de la géologie, des partenaires techniques et financiers, ainsi que des jeunes étudiants des universités de Conakry.

Pour Amadou Bah, président de l’ONG Action mines, ce document est l’aboutissement d’un projet dénommé ‘’le projet d’appui à l’action citoyenne pour la promotion de la transparence dans les industries extractives en Guinée’’. La mise en œuvre de ce projet s’articulait autour de deux phases : la première phase constituait à initier les acteurs de la société civile des compétences fondamentales du contrôle de la gestion des ressources à travers l’ITIE et de faire des propositions concrètes pour l’amélioration des processus ITIE notamment des rapports d’ITIE en Guinée.

La deuxième à consisté à capitaliser les propositions émanant de la phase une pour en faire un document de proposition des acteurs de la société civile guinéenne et la mise en œuvre de l’ITIE en Guinée.

« Ce document sera la base des plaidoyers pour le suivi de la mise en œuvre de  l’ITIE par la société civile et bénéficiera d’une large vulgarisation. Ce document de 21 pages est adressé au comité de pilotage pour servir à l’amélioration des rapports ITIE conformément à la norme en vigueur   »

La république de Guinée est de l’ITIE depuis 2005. Après un travail de dure labeur, elle a été déclaré conforme à l’ITIE en juillet 2014 dit-il. « Cet acquis que nous saluons déjà doit être maintenu et amélioré au près des standards édités  par le secrétariat international de l’ITIE qui élabore la nouvelle norme », a-t-il plaidé.

De son côté, Mamadou Diaby, secrétaire exécutif de l’ITIE Guinée, a salué et encourager cette jeune ONG pour ce travail abattu.

Dans son exposé, il a énuméré devant les membres de cette ONG certains points essentiels qui ne figurent pas dans ce document. Avant de promettre que ce document sera présenté aux autres membres des ITIE des autres pays lors d’une rencontre prochaine.

 

Daouda Yansané

­­

664 44 23 43

Partager