Partager

Décidemment, les préfectures de Siguiri et de Mandiana toutes dans la région de Kankan n’en finissent pas avec des conflits meurtriers.

Selon nos confrères de la radio nationale, le conflit minier le long des frontières guinéo-maliennes a repris ce mardi. Très tôt ce matin, les habitants de deux villages frontaliers dont l’un en Guinée et l’autre au Mali se sont affrontés avec des machettes.

Le bilan selon le correspondant de l’agence guinéenne de presse dans la préfecture fait état de 3 morts dont un du côté guinéen et deux au Mali.

Aux dernières nouvelles, les autorités frontalières des deux pays se sont investies pour obtenir le calme dans les deux villages.

Après Siguiri qui compte toujours ses morts, c’est Mandiana qui entre dans la danse. Le calme est certes revenu mais pour combien de temps ?

Pendant ce temps, le patron du palais Sekhoutouréah reste silencieux comme si ce ne sont pas des vies humaines qui périssaient dans les mines d’or en haute Guinée. Pourtant son bastion naturel.

Naby Camara

 

 

Partager