Partager

Officieusement la maladie Ebola avait commencé à frapper la région forestière de la Guinée fin décembre 2013. Mais la déclaration de l’épidémie est intervenue au mois de mars 2014. Depuis, que de mort, d’orphelins, de personnes déplacées, d’activité économique abandonnées par les investisseurs et autres partenaires au développement. Mais aussi et surtout de peur.

La  Guinée a officiellement enregistré 2.536 morts pour 3.804 cas déclarés.

Mais comme nous enseigne la religion musulmane, chaque chose à un début et une fin. La dernière patiente guérie de la maladie Ebola est sortie du centre de traitement le 16 novembre.

Ce mardi dans la matinée,  un représentant de l’OMS, organisation mondiale de la santé va déclarer à Conakry la fin de l’épidémie.

Un ouf de soulagement pour le peuple de Guinée qui a été stigmatisé, rejeter et réduit presque à sa plus petite expression.

En tout état de cause, l’espoir renaît avec la nomination d’un Premier Ministre  technocrate dont les compétences font l’unanimité.

Mohamed Soumah

Partager