Partager

Amadou Oury Bah de son vrai  nom fait sans doute parti des guinéens qui ont toujours clamé haut et fort  la nécessité de « réconcilier » les guinéens. Il est en tout cas convaincu qu’il y a des problèmes en Guinée qu’il faut surmonter pour amorcer le décollage économique.

Au temps du général Lansana Conté, le fondateur de l’UFDG a eu gain de cause avec la création d’un Ministère de la réconciliation nationale, une première dans le pays déchirée par des frustrations politiques. Ce poste sera confié justement à Bah Oury, le géniteur de l’idée.

Avec l’arrivée de l’opposant historique au pouvoir, secret de polichinelle, Bah Oury a été le principal pourfendeur du président Alpha Condé qu’il accuse de diviser les guinéens sur la base ethnique. Avec à la clef la promotion des cadres maninka dans l’administration publique.

Alpha Condé a été traité de tout ou presque par Bah Oury. Et aujourd’hui dans la nouvelle structure gouvernementale, il y a bien un Ministère chargé de  réconcilier les guinéens.

En un moment où des rumeurs enflent sur une rentrée  imminente au pays de Bah Oury  afin de participer à un gouvernement, est-ce à dire que le département en charge de la réconciliation nationale est taillé à la mesure de Bah Oury?

A propos, il faut dire que les guinéens dans l’ensemble ne sont pas du même avis que Bah Oury sur la nécessité de réconcilier les guinéens. Nombreux sont ceux qui soutiennent qu’il n y a pas de problèmes entre les guinéens. C’est jute la classe politique en manque d’inspiration et de projet de société pour le développement du pays qui divise pour régner.

Dans l’un comme dans l’autre cas, il faudrait tout de même donner la chance à Bah Oury d’apporter sa recette aux guinéens dans le cadre de la réconciliation nationale.

Mohamed Soumah

Partager