Guinée : le mandat trois qui frustre (Poème)

By on 18 mai 2016
zz

Toucher à ma constitution est une violation grave des institutions de la république.

Elle  est le cœur  de ma nation,

Oui ! Elle est sacrée pour un peuple démocrate, libre  de ses opinons.

Le mandat qui frustre

Dire que c’est le peuple qui décidera.

Oui ! Le peuple a déjà  décidé  pour deux mandats non renouvelables.

Le contenu de la constitution est la voix du peuple.

La voix du peuple n’est pas une montagne, mais elle est sacrée

Le mandat qui frustre

Non !  Le peuple ne veut plus une nouvelle crise.

Il a  besoin de bouger.

Le mandat qui frustre

Après deux mandats, libérer le fauteuil.

Le démocrate de 40 ans veut-il suivre la trace des dictas africains ?

Ça serait une honte  totale pour tout un  peuple.

Le mandat qui frustre

Oh ! Si cette constitution était appliquée, la Guinée serait une vitrine de la démocratie.

Mais hélas,  elle est laissée pour compte.

Le mandat qui frustre

Cette constitution est le cordon ombilical du pays,

Le  couper  c’est comme  enlever la vie à un fétu

Ne touchez  pas à ma constitution

 Zézé Enéma Guilavogui, journaliste-poète

654 84 18 28

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*