Kindia : renforcement des capacités des parlementaires

By on 5 août 2016
population

Les participants à la recherche de solutions contre  les maux des femmes et des jeunes

L’atelier de renforcement des capacités d’intervention des membres du Réseau des Parlementaires pour la Population et le Développement (RPPD) se poursuivi à Kindia. C’est une initiative du bureau pays du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), en partenariat avec l’Assemblée Nationale.

Après la première journée du mardi, la deuxième journée de l’atelier a été marquée par une progression dans le module de plaidoyer. Une occasion de voir les étapes du processus du plaidoyer. Une séance qui a été suivie par un exercice de travail en groupe. C’est une occasion pour les participants de mettre en pratique les notions théoriques qui ont été partagées avec eux.

Cette démarche a amené les participants d’identifier les trois thématiques qui sont retenues durant cet atelier. A savoir la lutte contre la mortalité maternelle, néo-natale et infento-juvenile et la planification familiale en tant que stratégie efficace et accessible pour la réduction de mortalité chez les mères et chez les enfants, la violence basée sur le genre, avec un focus sur l’excision et la Dividende Démographique.

Les débats auxquels les participants ont travaillé en trois groupes, les a permis de retenir des problèmes pour lesquels, ils ont formulé des objectifs.

La journée a été clôture par une petite plénière au cours de laquelle, les groupes ont commencé à restituer les résultats des travaux qui ont été constitués.

Au sortir de la rencontre, nous avions rencontré le député uninominal de Labé, Mamadou Cellou Baldé, participant à cet atelier. Il nous exprime ses sentiments en ces termes : « Au niveau de la formation, il faut dire que les échanges sont très pertinents et ce sont des thèmes d’actualité que nous sommes en train de débattre. On parle aujourd’hui, de violences basées sur le genre, de mutilation génitale féminine, et plus loin nous sommes en train de débattre de nouveau concept qui est le Dividende Démographique. C’est un concept qui dit qu’en dehors de ressources minières et minéralière, on peut tirer profit de la jeunesse, c’est-à-dire cette population active. C’est de valeurs auxquelles que nous croyons ».

Plus loin, il a parlé de l’importance de Dividende Démographique : « Et la manière dont les thèmes sont développés nous sommes en train d’être imprégné sur la notion de Dividende Démographique. Et comment on peut les valorisés dans notre pays. Nous sommes dans cet atelier avec le cœur serein, en tant que  parlementaire pour avoir des acquis afin de pouvoir davantage défendre les droits des femmes et de groupes vulnérables. »

Pour mettre en œuvre tout ce qu’ils ont appris, le député parle de ses ambitions une fois à l’Assemblée Nationale : « A l’assemblée Nationale, dans les différentes commissions de groupes parlementaires, nous allons d’abord faire des restitutions, et puis il y’aura un plan d’action qui sera élaboré  et mis en œuvre par le Réseau qui va être renouvelé au cours de cet atelier. Et ce réseau aura pour mission de mettre en œuvre un plan d’action qui sera développé par rapport aux différentes thématiques et problèmes qui vont être identifiés ici».

A noter que la restitution des résultats des travaux de cette 2e journée se poursuive pendant la troisième journée. Au de la la troisième journée, les parlementaires ont insisté sur la formation des personnels de soins d’urgence obstétricaux, et la vulgarisation des textes et l’application des lois sur les différentes thématiques débattues.

Alpha Camara depuis Kindia   

 

 

 

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*