L’atelier de renforcement des capacités des membres du ReMePoD, le sigle du Réseau des médias en population et développement lancé le 09 août 2016 dans la capitale des agrumes a pris fin samedi sur une note despoir, a constaté Guineelive sur place.

 Initié par l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, l’objectif  était de renforcer les capacités techniques et professionnelles des journalistes guinéens pour une meilleure compréhension des thématiques liés à la population et au développement.

Au cours des cinq jours déchanges, la trentaine de journaliste ont échangé sur plusieurs thèmes, dont entre autres, la présentation de la santé et droits de la reproduction, notamment la santé maternelle, le vih-sida et les jeunes, le dividende démographique, la mobilisation sociale et l’engagement communautaire en faveur des droits de l’enfant, le programme de coopération Guinée-UNFPA, l’importance des statistiques pour les journalistes, le plaidoyer en faveur des politiques et programmes de population et développement, l’intérêt  des medias à travailler sur les sujets de population et le développement.

Un  consultant international de nationalité sénégalaise et des experts de l’UNFPA et de l’UNICEF ont assuré la formation. Au terme de ces échanges plutôt  fructueux,  les participants par la voix du président du REMEPOD, Almamy Samory Keita ont remercié les responsables de l’UNFPA et les formateurs pour la qualité de l’organisation « Nous participants au présent atelier remercions l’UNFPA-Guinée pour cette initiative qui a permis de mieux préparer les journalistes sur les questions de population et développement. Nos remerciements vont aussi à l’endroit du consultant international El hadj Bassirou Sow et de l’expert en communication de l’UNICEF-Guinée, Justin Morel Junior pour la qualité de leur contribution au succès de l’atelier ».

Les participants ont en outre plaidé pour la signature de laccord entre linstitution onusienne et le réseau. Histoire de doter les journalistes membres du réseau doutils et dinstruments nécessaires leur permettant une meilleure appréciation des questions de population et de développement.

La  responsable de la communication de l’UNFPA, Madame Mariama Ciré Kaba s’est réjouie des résultats obtenus au cours de cette rencontre d’échanges. Elle a vivement remercié les patrons de presse du réseau des journalistes en population et développement qui se sont mobilisés autour de la redynamisation du réseau.

Pour terminer, Mariama Ciré Kaba a  émis le souhait que le partenariat qui doit désormais exister entre lUNFPA et  les medias sinscrit dans une dynamique pour une meilleure appréhension par les  agences du système des Nations Unies en Guinée et le gouvernement des questions de population et développement.