Depuis 7 longues années, des militaires ont massacré des guinéens au stade du 28 septembre. On parle de 150 morts, des centaines de blessés et des personnes disparues.

Il est vrai que 15 personnes ont été inculpées dont le chef de la junte, capitaine Moussa Dadis Camara. Seulement voilà, sept ans après les faits, des citoyens s’interrogent toujours sur la lenteur de cette procédure judiciaire.

Pendant ce temps, le président Alpha Condé qui parle de tout et de rien  sur les massacres du 28 septembre est entouré des présumés auteurs de ce crime abominable.ces présumés auteurs sont pourtant inculpés par la justice guinéenne.

Il s’agit du colonel Jean Claude Pivi, le patron de la sécurité présidentielle, Colonel Moussa Thiéboro Camara, chargé de la lutte contre la drogue et le gouverneur de la ville de Conakry, général Mathurin Bangoura.

Il est vrai que Alpha Condé a juré de faire la lumière sur ces évènements mais il y a des signes qui ne trompent pas.

Alors dans ces massacres du  stade du 28 septembre, le chef de l’Etat est-il colombe ou faucon ?.

 

Ousmane Cissé