Il est vrai que le gouvernement de l’ancien Premier Ministre, Mohamed Saïd Fofana avait demandé aux citoyens de ne pas occuper l’emprise des fils électriques de la haute tension du barrage hydroélectrique de Kaléta. Des occupants illégaux avaient même été dédommagés pour libérer les lieux.

Seulement voilà, par manque de suivi, les occupants illégaux sont restés sur les lieux et d’autres y sont même revenus par la faute des autorités.

C’est avec cette situation qu’un citoyen de Dabompa a décidé de construire une école en face du commissariat central de Dabompa. Après la construction, il était question lundi soir pour les menuisiers de mettre du bois et des tôles sur la dite école. En levant le bois, le menuisier a touché la file électrique haute tension. Il a été carbonisé par le courant de la haute tension.

Le jeune homme d’une trentaine d’année a été inhumé hier mardi au cimetière du quartier Dabompa devant une foule nombreuse et émue.

Ce qui relance encore une fois les débats sur l’occupation anarchique des domaines électrique en Guinée au vu et au su des autorités.

 

Naby Camara