RPG ( Kindia) : Un militant de premières heures en colère contre Alpha Condé

By on 29 septembre 2016
kindia

Ignoré par le Président Alpha CONDE, Amara KABA, militant habitant   à koba-pastoria (Kindia) ne digère pas sa colère et sa déception envers le président de la République. Il l’a fait savoir dans cet entretien de notre confrère de retour à Kindia.

M.KABA désavoue sa récompense par le chef de l’Etat, chose qu’il juge d’ingratitude. La soixantaine se dit ignoré aujourd’hui par le bureau préfectoral du RPG-arc-en-ciel. De nos jours, le désespoir est total chez lui, après, selon lui, avoir combattu  23 ans pour le parti du Rassemblement du Peuple de Guinée. Il s’est confié à notre confrère.

Rappelez-nous les circonstances de votre adhésion au RPG ?

J’ai adhéré le RPG depuis 1993.On était seulement trois à Koba-pastoria, on venait à pieds pendant les jours de réunions pour répondre au rendez-vous. On faisait tout cela parce que, on savait qu’Alpha Condé est  le seul président qui pourra développer la Guinée avec son unique parti le RPG. koba-pastoria était le seul village où le bureau était au complet. Tous les autres quartiers étaient les cellules de cinq personnes, de quatre personnes, ils n’osaient mêmes pas que les réunions se tiennent chez eux.

On a fait la première réunion chez commandant Bouba, ce dernier l’ors qu’il s’est entretenu avec le feu Général  Lansana Conté, il a crée une compétition sportive appelée ’’BOUBA ‘’ pour soutenir les actions du président de la République de Guinée, le feu General  Lansana conté  qui présidait le PUP.

Que s’est-il passé après la rencontre entre le feu président Général Lansana Conté et le commandant Bouba ?

Après leur rencontre, le commandant Bouba nous a chassés dans son salon, C’est ainsi, qu’on a montré aux autres membres du parti,  que le  RPG n’est pas un parti sanguinaire, mais plutôt un parti du peuple pour la défense de la Nation.

C’est à partir de là, qu’on a commencé à tenir des réunions en plein air, une première chez El hadj  Dabo. Après, on  est allé à la gare, et ensuite à l’école de  koliadi. J’étais membre du comité directeur du bureau. Aujourd’hui, ce parti a grandi et le professeur Alpha Condé est élu en 2010 comme président de la République. Les mêmes personnes qui nous insultaient à cause d’Alpha Condé, nous a encore écarté totalement, ignoré et ils  ne veulent plus nous sentir au sein de cette formation politique. Cela ne nous a pas empêché de rester derrière le président Alpha.

C’est une honte pour nous de quitter dans le RPG après plus de 20 ans de souffrance sans aucune reconnaissance à l’égard du parti et surtout le président de la République, le professeur Alpha Condé. A l’époque, certaines cérémonies nous ont interdis, tout simplement par ce qu’on était militant du RPG.

De nos jours, quand le président  Alpha Condé arrive  à Kindia, le bureau du RPG-arc-en-ciel préfectoral, seuls les sages malinkés sont massivement représentés, en nous écartant’’ nous les militants de première ère.’’

Vous avez une fois tenté de joindre le président Alpha Condé ?

Non. Je n’ai pas tenté, par ce que le bureau préfectoral le sait combien de fois je me suis battu pour le RPG  et je  faisais plus de 14 km à pieds par jour. Si les avantages arrivent, nous sommes oubliés, si ce sont des réunions ou des réceptions, ils nous envoient des camions pour nous ramasser de  venir chanter et danser.

Après toutes ces frustrations, vous resterez toujours dans le RPG ?

Oui, je suis obligé par ce que c’est une honte pour moi de quitter dans le RPG. Je resterai toujours dans le parti, si je quitte aujourd’hui dans le RPG, les gens vont rire sur moi.je me suis battu, j’ai planté un arbre, j’ai arrogé, l’arbre a fleurie  et si je prends la hanche pour le couper ce n’est pas bon. Donc je suis obligé de rester dans le parti RPG.

Quel est le message que vous pouvez lancer au Président de la République en tant que militant du RPG, depuis 1993 ?

Je dirai au Président de la République de nous aider aussi, on nous a insulté, battu, ségréguer à cause de lui, si aujourd’hui nous sommes dans  l’oubliette c’est une honte pour  moi, par ce que les personnes qui  m’ont bastonné à cause du RPG, ce sont les mêmes personnes qui sont entrain de rire sur moi.  Et aujourd’hui, je suis dans le désespoir total, mon combat de longue date me serre à rien.

Je me suis déplacé à plusieurs reprise  pour rencontrer le président Alpha Condé à Conakry mais impossible, à chaque fois que je vienne à Conakry, son chef protocole me renvois, il n’a pas voulu que je lui rencontre, et maintenant je me remets à Dieu, comme il est grand, peut être il pourra changer un jour.

Camara Aboubacar, de retour à Kindia ( Koba Pastoria )

00224 669 49 32 51

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*