Partager

Sur l’initiative de l’ONG PREM (Programme recherche environnement et média) avec un financement du PRCM (Programme régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest), une vingtaine d’organisation de la société civile environnementale ont suivi un atelier de formation sur l’élaboration de projet et la mobilisation des ressources pour les acteurs de la société civile dans le domaine de la conservation de la nature. Les travaux se sont déroulés à Conakry du 17 au 19 octobre 2016.
A la clôture de ces trois jours d’échanges, les participants ont par la voie de M. Fodé Abass Bangoura remercié l’initiative du PREM qui selon lui leur permettra de savoir où demander des financements et avec quel argument. Il a aussi loué l’attention que le PRCM a pour les ONG nationales en Guinée. S’exprimant au nom du PREM, son secrétaire général a magnifié le geste fait par le PRCM à l’endroit de la société civile environnementale. Il dira les remerciements de son organe à l’endroit de trois entités qui sont entre autres : Les participants pour leur assiduité, leur contribution au débats et échanges. Le formateur Mamadou Saliou Diallo de Guinée écologie pour la qualité de ses communications et son ouverture à partager sans réserve ses connaissances à la jeune génération. Le PRCM pour la qualité et le dévouement à accompagner à chaque fois que cela est nécessaire, mais aussi l’attention qu’il porte sur la conservation de la nature en Afrique de l’Ouest en général et en Guinée en particulier.
Dr. Alkaly Doumbouya a invité la vingtaine de participants à la démultiplication des connaissances reçues lors des trois journées. Il a aussi conseillé les participants à mettre en pratique la formation reçue pour permettre à la Guinée de gagner sa bataille contre le changement climatique qui est devenu une menace mondiale. Se félicitant de la réussite de la rencontre, la chargée du renforcement des capacités au niveau du PRCM a fait remarquer que l’expert formateur ainsi que les divers commentaires témoignent du sérieux qui a caractérisé les travaux. «  Vous avez aujourd’hui une base qui vous ouvrira sans nul doute de nouvelles perspectives dans l’appréhension des bailleurs. Je note également avec beaucoup de satisfaction l’engagement pris de mettre en place un cadre d’échanges d’expériences entre les participants, mais également de créer un réseau des OSC en Guinée pour mieux faire face aux appels à projet lancés par les bailleurs », a déclaré madame Aissata Dia Ba.
En clôturant les travaux, l’inspecteur général de l’environnement a au nom de sa ministre exhorté toutes les parties prenantes à la formation à plus de partage de connaissance et de mise en pratique des données reçues. Selon Sékou Ahmed Camara, la société civile guinéenne active dans la protection de l’environnement et la conservation de notre riche diversité biologique, est un acteur incontournable dans toutes les activités du ministère en charge de l’environnement. « On le sait, c’est vous qui êtes permanentant en contact avec les communautés à la base, c’est vous qui discutez de leurs problèmes et leurs attentes, c’est vous qui remontez leurs préoccupations vers nous les administrateurs et gestionnaires, et le plus souvent c’est vous encore qui les accompagne pour transformer ces problèmes en projets de développement communautaire et d’amélioration de leurs conditions de vie. » C’est sur ces remarques pertinentes que l’inspecteur Camara a clos les travaux et a par la suite procéder à la remise des satisfécits aux participants.
Aly Badara Condé

664 26 20 20

Partager