Un atelier d’élaboration des Objectifs et du plan stratégique 2017-2018, a ouvert ses travaux vendredi, 28 octobre 2016, à la Mess des Officiers du Camp Almamy Samory Touré, quartier Tèmènètay, Kaloum, Conakry.

Objectif : partager et échanger sur le fonctionnement, la mission, la vision et les objectifs stratégiques du réseau avec les décideurs notamment, avec le gouvernement, les institutions nationales présentes en R2publique de Guinée, les leaders religieux, responsables des structures sanitaires membres et de la Société civile.

Initié par l’ONG Sauvons l’Environnement Guinéen (SEG), grâce à l’appui technique et financier  de l’institut allemand pour la Mission Médicale (DIFAEM), le projet consiste à faciliter le processus stratégique de mise en place d’un réseau confessionnel sanitaire Chrétien et Musulman de Guinée.

Dans son discours de bienvenue aux participants, la directrice nationale des œuvres médicales évangéliques de Guinée, Mme Joséphine Goépogui, a  indiqué : « vu les profondes crises sanitaires qui ont affecté nos populations, nous interpellent au plus haut niveau et nous projettent dans des défis majeurs auxquels, nous devons faire face… »

Au nom de l’institut allemand pour la Mission Médicale (DIFAEM), Mme Uté Papkalla, a réitéré la volonté de son institution à accompagner le gouvernement guinéen dans le cadre de  l’amélioration du système de santé, en application de la recommandation de la mise en place du réseau confessionnel sanitaire chrétien et musulman.

De son côté, le représentant du Secrétariat Général aux affaires religieuses, Ment Talla, a salué l’initiative à cause de son caractère sacré pour l’amélioration de la santé publique en Guinée. Il a, par ailleurs, rassuré les organisateurs quant à l’implication effective des confessions religieuses dans l’action patriotique.

Ouvrant les travaux, la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (MASPFE), Mme Sanaba Kaba a déclaré :

«il est très difficile de faire la mise en œuvre des recommandations d’un forum. Et cela constitue un élément fondamental d’encouragement des partenaires techniques et financiers qui nous viennent souvent en aide dans la mise en œuvre de nos différents projets.  Je souhaite que ces deux (2) jours de concertations vous amènent à des solutions adaptées, adéquates dans l’espoir de pouvoir contribuer à l’amélioration de notre système sanitaire. Dans un bref délai, nous allons nous retrouver pour la mise en œuvre de la seconde recommandation issue du forum ouvert les 22, 23 et 24 mars 2016 à Conakry…»

Pour mémoire, basée en Allemagne, l’institut allemand pour la Mission Médicale (DIFAEM), est une organisation internationale qui encourage les structures confessionnelles sanitaires dans bon nombre de pays africains.

Sannou  Camara

 

655 13 00 33