Le moins que l’on puisse dire, c’est que des cas de suicides ou de crimes passionnels sont devenus monnaies courante dans la préfecture de Macenta.Dans la nuit du mercredi à jeudi un homme d’une cinquantaire d’années s’est donné la mort à Boffossou, une localité située à 35 km sur la nationale Macenta-Guéckedou.

Selon les premières enquetes rapportées par le correspondant de la radio nationale à Macenta, le chagrin serait à lorigine de ce cas de suicide.

A propos, il faut dire que plusieurs cas de suicide et de crimes ont été enrégistrés ces derniers mois dans la préfecture.

Naby Camara