Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes » (BOCEJ), une mission de la Banque Mondiale séjourne actuellement dans notre pays.

L’objectif de cette mission est de faire un état des lieux des activités réalisées ainsi que celles en perspectives de ce projet en vue d’accélérer son processus de mise en œuvre.

C’est dans cette dynamique que la mission de l’Institution financière a fait la restitution de sa rencontre avec les différentes parties prenantes impliquées dans l’exécution du projet, ce mercredi 7 décembre 2016, au Ministère de la Jeunesse.

Cette rencontre a regroupé les Ministres en charge de la Jeunesse ; de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail ; de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, des hauts cadres de ces trois départements ainsi que l’équipe de gestion du projet.

 

Il a été question au cours de la réunion de parler des activités déjà réalisées et surtout de se pencher sur les goulots d’étranglement qui entravent la mise en œuvre rapide de cette initiative novatrice en faveur de la couche juvénile.

Pour la Chef de mission de la Banque Mondiale Mme Sobane SHOSALE, des progrès importants ont été fait par les différents acteurs qui permettront à coup sûr d’augmenter le taux de décaissement auprès de sa structure. Elle a aussi parlé des 79 notes conceptuelles retenues dont 15 vont être financées dans un bref délai.

Toutefois, elle a décliné quatre aspects urgents qui nécessitent d’être pris en compte pour la réussite du projet entre autres : la signature des textes, l’inscription du Fonds compétitif dans les budgets 2017 des trois Ministères concernés et la définition d’une stratégie large de communication.

 

Tour à tour, chaque membre du Gouvernement a déroulé les projets initiés par son département qui pourront être financés.
A noter que le Ministre de la Jeunesse M. Moustapha NAITE a beaucoup insisté sur la nécessité de voir la Banque Mondiale faire des annonces autour des 15 premières notes conceptuelles d’ici fin décembre 2016 car dit-il, les attentes des jeunes sont énormes.

 Source:Site du gouvernement